Théorie en plongée sous-marine pour les plongeurs

     plongée
Accueil arrow Les Accidents arrow Accident Mécanique Barotraumatisme des Oreilles
Accident Mécanique Barotraumatisme des Oreilles


Il est lié à la loi de Mariotte et se présente lors de la descente ou remontée, en apnée ou scaphandre.


Mécanisme :

  • A la descente, si l’air ne peut pas pénétrer dans l’oreille moyenne, le tympan subit une déformation proportionnelle à la différence de pression, qui peut allée jusqu’à la déchirure et rupture du tympan
  • A la remontée, étant donné la baisse de pression ambiante, l’air doit s’échapper de l’oreille moyenne par la trompe d’eustache. Si ce mouvement ne se réalise pas, le tympan se déforme ainsi que les fenêtre ovales et rondes, derrière lesquels se trouvent les organes de l’équilibration et audition. On parle alors de vertige alterno-barique

Causes :
  • Coryza ou rhume : inflammation de la muqueuse nasale qui bouche la trompe d’eustache
  • Catarrhe tubaire : inflammation de la trompe d’eustache
  • Polype : excroissance obstruant la trompe d’eustache
  • Constitution congénitale de la trompe d’eustache
  • Elément ou corps étranger qui bouche le conduit auditif externe (ex : boules quies, coton…), uniquement à la descente

Symptômes :
  • Oreille et tympan douloureux
  • Le déchirement du tympan est très douloureux et peut entraîner une perte de conscience (syncope)
  • Irruption d’eau dans l’oreille moyenne et douleur
  • Ecoulement de sang au niveau de l'oreille
  • Vertiges, bourdonnements, nausées, vomissements et hypoacousie secondaire
  • Vertige alterno-barique (pertes des repères dans l’espace) qui provoque vertiges, nausées, acouphènes. Dans ce cas, il peut y avoir un problème de diagnostic avec l’accident de décompression.

Traitement :
  • A la descente, ne pas insister et arrêt de la plongée
  • A la remontée, diminuer la vitesse de remontée.
  • Suite remontée, consultation d’un médecin Orl
  • Si syncope, traitement spécifique et accidents associés (remontée rapide)

Pronostic :
  • Bénin et sans séquelle
  • Surdité partielle ou totale (hypoacousie)
  • Vertiges
  • Etat nauséeux
  • Acouphènes
  • Dans tous les cas, consultation immédiate d’un médecin Orl (évolution et conséquences sur la vie quotidienne importantes)

Prévention :
  • Ne pas plonger en cas de rhume, otite, inflammation du conduit…
  • Méthode Valsalva uniquement à la descente : expiration par le nez, avec bouche et nez fermés (hyperpression dans l’ensemble des voies respiratoires avec risques (coup de piston sur les fenêtres, risque de passage de bulles dans la grande circulation en phase de désaturation…). Cette manoeuvre doit être pratiquée avec douceur.
  • Méthode de Frenzel : déglutition (langue sur le palais) et hyperpression au dessus de la glotte)
  • Méthode de Toynbee : muerse et Valsalva à la remontée
  • Béance Tubulaire Volontaire : ouverture des trompes d’eustache (pas d’hyperpression)
  • Déglutition : simple mais parfois insuffisante (danger chez le sujet aérophagique)
  • Ne pas se netoyer les oreilles avec des cotons-tiges mais avec une poire spécifique Orl
  • Il est également possible d’enlever le masque et se moucher doucement pour dégager les conduits
 
< Précédent   Suivant >